version française English version
Vous êtes ici : Accueil > Bienvenue > Actualités > Le Parc des Industries, catalyseur de synergies
 

SIZIAF

Parc des industries Artois-Flandres
64 rue Marcel Cabiddu
62138 DOUVRIN
Tél : 03 21 08 60 86
Fax : 03 21 69 58 00
Mail : contact [at] siziaf . com

Actualités

Le Parc des Industries, catalyseur de synergies

« Aujourd’hui, le terrain de jeu est mondial. Les alliances deviennent impérieuses ». François Salamone, Président de Créatique Technologie, définit ainsi d’emblée tout l’enjeu du sujet. « Pour être audible à l’international, trois critères sont impératifs », poursuit-il. « La surface financière, la surface logistique et la maîtrise des langues étrangères… Une entreprise peut ne pas être en capacité de répondre seule à ces trois critères alors qu’elle le serait en se regroupant avec trois ou quatre partenaires. Longtemps la culture défensive a bloqué les velléités d’alliances ; ce n’est pas une démarche naturelle. Face à la crise, des convergences se créent et l’on conçoit que deux entreprises puissent être concurrentes sur le plan local tout en étant partenaires à l’international. Spécialisée dans la conception et la fabrication de bancs de tests électroniques pour l’industrie automobile, notre société est ainsi à l’initiative d’un groupement, IMG, International Manufacturing Group, qui a pour vocation de proposer une offre globale. RMR, entreprise de la zone du parc des industries qui propose à la fois usinage de précision et mise en place de solutions autodesk, participe à ce groupement et nous sommes amenés à prospecter ensemble ou encore à recevoir conjointement des clients en organisant des visites groupées de nos sites. Simples alliances aujourd’hui, je suis persuadé que ces partenariats évolueront peu à peu vers des mariages de raison. »

Du partenariat à la prise de participation
Mariage de cœur ou de raison ? La prise de participation de l’entreprise Le Relais dans Minot Recyclage Textiles fait écho au diagnostic de François Salamone. « Le Relais s’est installé, il y a trois ans, sur le Parc des Industries », raconte Alexandre Obert, responsable commercial de la société. « Fabricant d’isolants à partir de textiles recyclés, nous avons choisi cette zone parce qu’au-delà de la présence d’un bâtiment cohérent avec nos besoins, nous bénéficions de la proximité avec Bruay-la-Buissière, notre site historique, de la proximité avec l’entreprise Minot, notre effilocheur et d’une position stratégique sur le territoire. La société Minot nous a toujours accompagnés dans notre développement. Ainsi quand Le Relais a constaté que de moins en moins de vêtements étaient recyclables tels quels, il a fallu trouver un moyen de les déferailler (ôter boutons, fermetures éclairs…) avant de les effilocher et les transformer en fibres de coton. Minot Recyclage Textiles a alors investi pour trouver une réponse à cette attente. Aujourd’hui, la proximité de Minot nous offre une très grande réactivité dans l’approvisionnement et nous permet de diversifier notre offre en ayant accès à de nombreuses matières dans des quantités différentes. Le lien s’est donc encore consolidé entre les deux entreprises tant et si bien que Minot Recyclage Textiles a été intégré au groupe, il y a dix-huit mois… ».

Avantage concurrentiel à travailler de concert
« Si les engrenages qui nous sont commandées ont besoin d’un traitement thermique, je travaille main dans la main avec Bodycote », abonde Thibault Délétré, dirigeant de Nord-Engrenages. « La proximité de cette entreprise permet de proposer à mes clients d’y porter les pièces pour leur compte. En proposant ainsi de faire gagner du temps et du coût de transport, je bénéficie d’un avantage concurrentiel… ». Si le rapprochement des entreprises sur le Parc a bel et bien commencé, François Salamone voit d’un bon œil que le SIZIAF joue un rôle de « facilitateur de convergences » en organisant régulièrement, dans son siège sur le Parc, des réunions de chefs d’entreprises. Il apprécie, à la fois, la poursuite de l’« écoute bienveillante », la mise en musique d’une « chambre de résonnance » des besoins stratégiques communs et le coup de pouce au développement chaque fois que nécessaire…

  • Agrandir le texte
  • Réduire le texte
  • Imprimer le texte
  • Envoyer à un ami
  • Ajouter sur Facebook

ENVOYER CET ARTICLE :




pied de page