version française English version
Vous êtes ici : Accueil > Bienvenue > Actualités > L’incroyable retour de Jean-Pierre Polvêche sur le Parc des industries
 

SIZIAF

Parc des industries Artois-Flandres
64 rue Marcel Cabiddu
62138 DOUVRIN
Tél : 03 21 08 60 86
Fax : 03 21 69 58 00
Mail : contact [at] siziaf . com

L'incroyable retour de Jean-Pierre Polvêche sur le Parc des industries

Le hasard fait parfois bien les choses, et ce n’est certainement pas Jean-Pierre Polvêche qui dira le contraire.

En 1994, cet habitant de Billy Berclau travaille depuis quatorze ans déjà chez Nalco, à l’extrémité nordest de la zone industrielle Artois Flandres, presque le long du canal. Il y occupe un poste de responsable de production, au coeur donc de l’activité de ce spécialiste américain du traitement de l’eau. Tout va bien, Jean-Pierre adore son travail, qu’il rejoint chaque matin en vélo.

Mais au printemps de cette funeste année 1994, patatras. Nalco décide de fermer quatre de ses huit usines européennes. Douvrin-Billy Berclau est du nombre, et Jean-Pierre Polvêche fait partie des vingt licenciés. Il lui faudra plusieurs mois pour retrouver un emploi, loin de chez lui, à Roubaix. Fini, la promenade quotidienne jusqu’au boulot ! Mais bon, Jean-Pierre s’investit à fond chez Profutex, dont l’activité consiste à récupérer des fûts et containers (GRV) en plastique et à les revendre après les avoir lavés. Là aussi, en tant que chimiste, il est en première ligne, puisque c’est lui qui contrôle les fûts entrants, en veillant à ce qu’aucun mélange détonant ou toxique ne se produise.

L’inimaginable déménagement
Quatre années passent ainsi, jusqu’au jour où Plastic Omnium, devenu entre-temps le propriétaire de Profutex, soit amené à programmer un déménagement, pour cause de percement de la voie rapide Lille- Roubaix-Tourcoing. Et cette fois-ci, où cela va-t-il me conduire, se demande Jean-Pierre. Encore plus loin de Billy Berclau ? Et c’est ici que le hasard entre en jeu. A la recherche du site idéal, Profutex tombe sur des locaux désaffectés dans le Pas-de-Calais, pas bien loin d’un canal, sur une certaine zone industrielle de Billy Berclau ! Oui, ces mêmes locaux abandonnés par Nalco quelques années plus tôt ! On devine l’incrédulité puis l’immense joie de Jean-Pierre Polvêche , d’autant plus que le chimiste se voit confier de nouvelles missions qui le passionnent, comme le contrôle des eaux, la gestion des déchets, la sécurité, la mise en place de la norme Qualité ISO 9001 et tout ce qui concerne de près ou de loin la protection de l’environnement sur ce site dont l’exploitation est soumise à autorisation préfectorale.

Environnement et sécurité, un intérêt partagé avec son employeur

Ces responsabilités, Jean-Pierre Polvêche les conserve au fil des ans et des changements de propriétaires successifs, le français Plastic Omnium s’étant retiré au profit du belge Blagden Packaging , qui a eu le temps de créer la marque Pack 2 Pack avant de laisser les commandes au leader mondial de l’emballage et de la rénovation, le groupe américain Greif.

Ce dernier changement n’est pas pour déplaire à Jean-Pierre. Très attaché aux notions de sécurité et de protection de l’environnement, le nouveau propriétaire lui permet en effet de donner libre cours à ses goûts et compétences, avant que l’idée de la retraite fasse peu à peu son chemin , jusqu’à devenir une réalité à la mi-septembre.

A la traditionnelle question de savoir s’il ne craint pas de regretter la vie active, Jean-Pierre a des réponses toutes trouvées : entre son club d’oenologie et le petitfils qui vient de naître, non, il ne craint pas du tout de s’ennuyer. Et il compte bien, aussi, continuer à pédaler sur les pistes cyclables du Parc des industries. Un Parc dont l’agrandissement, la modernisation et l’embellissement par rapport à ce qu’il a connu au début de sa carrière continuent de l’époustoufler.

  • Agrandir le texte
  • Réduire le texte
  • Imprimer le texte
  • Envoyer à un ami
  • Ajouter sur Facebook

ENVOYER CET ARTICLE :




pied de page