version française English version
Vous êtes ici : Accueil > Bienvenue > Actualités > Journée portes ouvertes chez Vanheede France le 29 juin
 

SIZIAF

Parc des industries Artois-Flandres
64 rue Marcel Cabiddu
62138 DOUVRIN
Tél : 03 21 08 60 86
Fax : 03 21 69 58 00
Mail : contact [at] siziaf . com

Journée portes ouvertes chez Vanheede France le 29 juin

A l’issue d’une procédure administrative qui ne fut pas une simple formalité, Vanheede France a obtenu l’autorisation d’exploiter un site de tri des déchets sur le Parc des industries, et c’est aujourd’hui un ensemble de bâtiments du plus bel effet qui se dresse sur 4 ha avenue de Sofia.

Le spécialiste de la valorisation des déchets a en effet cherché à contrecarrer l’image que l’on se fait de ce type d’activité par une architecture et des procédés de construction à la fois high tech’ et écologiques. Tout, du sol imperméable à 100% aux toits couverts de panneaux solaires en passant par l’aménagement paysager des abords, se veut exemplaire du savoir construire d’aujourd’hui.

Géothermie et panneaux solaires
Ainsi, les bâtiments, parés de bois, sont chauffés par géothermie, grâce à 9 forages plongeant dans le sous-sol. Autre exemple de la volonté du maître d’ouvrage de réduire à quasiment rien l’impact du site sur l’environnement, l’eau de pluie en provenance des toitures est récupérée pour faire fonctionner les sanitaires et les appareils de nettoyage. Et là où l’on a besoin qu’elle soit chaude, les panneaux solaires y pourvoient. Quant à l’électricité, sa consommation est minimisée grâce d’une part à la conception des bâtiments (larges ouvertures au sud, isolation renforcée) et d’autre part grâce à un système d’allumage des luminaires par détection de présence. « Avec tout cela, on est proches des normes BBC », assure le directeur du site, Stéphane Beaurain.

« Sprincklage » et « double peau »
La sécurité, on s’en doute, a fait l’objet des mêmes soins. A titre d’exemple, tous les locaux industriels, où l’on ne peut pénétrer que si l’on est muni d’un badge, sont dotés d’un système de « sprincklage » assurant l’extinction automatique d’un éventuel départ de feu. Mais le plus remarquable reste le sol et le sous-sol du bâtiment où seront stockés et triés les déchets spéciaux : la dalle, imperméable, présente à l’œil nu une incurvation qui permettrait, dans une hypothèse que M. Beaurain qualifie de hautement improbable, de canaliser les liquides vers une sous-couche elle aussi imperméable puis vers une cuve à double peau.

On le voit, beaucoup d’énergie et d’argent ont donc été consacrés à la sûreté et à la qualité environnementale du site. Au total, celui-ci représente un investissement de 6,5 millions d’euros et a d’ores et déjà permis la création de dix nouveaux postes locaux, en plus de la trentaine de salariés venus de la banlieue lilloise. Parmi ces derniers, plusieurs ont déjà choisi de déménager, à commencer par le directeur, qui s’est installé avec sa famille à Billy-Berclau. De quoi créer ou soutenir des emplois indirects sur place, et notamment dans les entreprises du Parc des industries auprès de qui Vanheede a choisi de se fournir prioritairement pour tous ses besoins de services, comme l’intérim. Dès cette année, le site verra passer quelque 50000 tonnes de déchets. Après triage, ils seront réexpédiés vers les sites de valorisation du groupe, où ils finiront en combustible solide ou redeviendront de la matière première utilisable dans l’industrie. Autant qui ne devra pas être extrait du sous-sol au coût humain, environnemental et financier que l’on sait…

Le site a été inauguré le samedi 29 juin au cours d’une journée portes ouvertes qui a eu lieu de 10h à 15h. Tous les habitants des communes environnantes ainsi que tous les salariés du Parc des industries y ont été invités.

  • Agrandir le texte
  • Réduire le texte
  • Imprimer le texte
  • Envoyer à un ami
  • Ajouter sur Facebook

ENVOYER CET ARTICLE :




pied de page