version française English version
Vous êtes ici : Accueil > Bienvenue > Actualités > AINP, une agence d’intérim à taille humaine sur le Parc
 

SIZIAF

Parc des industries Artois-Flandres
64 rue Marcel Cabiddu
62138 DOUVRIN
Tél : 03 21 08 60 86
Fax : 03 21 69 58 00
Mail : contact [at] siziaf . com

AINP, une agence d'intérim à taille humaine sur le Parc

Depuis le début de cette année, le Parc accueille avec AINP sa première agence d’intérim. Cette société créée au début des années 2000 en Normandie poursuit ainsi sa percée vers le Nord-Pas-de-Calais, et en particulier vers la métropole lilloise.

Depuis le début de cette année, le Parc s’est enrichi de la présence d’une agence d’intérim. Cinquième établissement d’un groupe créé en Normandie à l’aube des années 2000, AINP – Douvrin a élu domicile dans des locaux attenants à ceux d’Altomare-Altalu, 235 bis rue de Lisbonne (près de Nord-Engrenages et de Prodware).

Comme son homologue de Courcelles-lez-Lens, cette agence est donc en phase avec la spécificité d’AINP, qui est de s’implanter de préférence sur des zones industrielles. Laurence Altomare et Tiphaine Blondiaux, ses responsables, voient dans cette caractéristique la traduction d’une volonté de proximité avec les clients. Certes, expliquent-elles, ces derniers ne se comptent pas que sur le Parc des industries mais, même pour les autres, le fait que leur partenaire RH soit sur une zone d’activités est un gage supplémentaire de bonne entente entre gens qui se ressemblent. Quant à la taille réduite de l’agence, personne ne doute chez AINP que les utilisateurs y verront une promesse de souplesse et de réactivité.

Des clients, justement, AINP Douvrin en compte déjà une trentaine de récurrents, de l’Artois à la métropole lilloise dont il n’est pas exclu qu’elle puisse constituer le nouveau terrain de chasse du groupe grâce à cette nouvelle implantation. Quant aux secteurs d’activités ciblés, ils sont pratiquement sans limites, depuis le bâtiment jusqu’à l’hôtellerie-restauration en passant par le routage et bien sûr l’industrie.

Le seul frein à l’enthousiasme des deux commerciales de l’agence semble plutôt être la difficulté à pourvoir certains postes, un discours que, malgré le niveau actuel du chômage, l’on commence à entendre de plus en plus fréquemment. Quels postes en particuliers ? « Les métiers manuels que les jeunes ont délaissés ces dernières années pour leur préférer ceux du tertiaire, à savoir tourneurs-fraiseurs, fraiseurs-aléseurs, tôliers, etc. » Pour une agence généraliste comme l’est AINP, cette lacune n’est pas particulièrement gênante mais, insistent les responsables, c’est vraiment dommage pour les entreprises qui sont à la recherche de ces profils et bien sûr pour les jeunes qui ont choisi des orientations plus à la mode quand ils ont commencé leurs études mais bouchées aujourd’hui, comme de nombreux métiers du tertiaire.

  • Agrandir le texte
  • Réduire le texte
  • Imprimer le texte
  • Envoyer à un ami
  • Ajouter sur Facebook

ENVOYER CET ARTICLE :




pied de page