version française English version
Vous êtes ici : Accueil > Bienvenue > Actualités > Le captage, la distribution et le traitement de l’eau potable, une véritable industrie
 

SIZIAF

Parc des industries Artois-Flandres
64 rue Marcel Cabiddu
62138 DOUVRIN
Tél : 03 21 08 60 86
Fax : 03 21 69 58 00
Mail : contact [at] siziaf . com

Le captage, la distribution et le traitement de l'eau potable, une véritable industrie

La raison en est bien sûr une réelle volonté de protéger les ressources naturelles, mais aussi doter le Parc de l’attractivité nécessaire pour assurer son développement dans le contexte concurrentiel qui est le sien. Et, bien sûr, tout cela profite aux entreprises qui y sont déjà installées, dont les dirigeants comme leurs salariés apprécient de travailler dans un cadre de plus en plus agréable. Tous les champs de la politique environnementale du Siziaf ne sont cependant pas visibles au premier coup d’oeil. Il en va ainsi d’un élément pourtant essentiel : la qualité de l’eau potable distribuée aux entreprises du Parc.

Une affaire de spécialistes

Pour assurer cet approvisionnement dans la quantité et la qualité nécessaires, le Siziaf délègue ses pouvoirs en la matière à une entreprise spécialisée. Il s’agit actuellement de Veolia Eau, sachant que le contrat de cette dernière s’achevant le 31 décembre prochain, un appel d’offres a été lancé pour les dix prochaines années avec pour objectif que le service, avec toute l’exigence de qualité qu’il implique, soit rendu au meilleur prix. Cette échéance est l’occasion de se pencher sur la façon dont l’eau potable est captée et distribuée.

D’abord, d’où vient-elle ?

Le Siziaf et son délégataire n’ont pas à aller chercher bien loin : la nappe phréatique s’étale sous le Parc des industries et les communes limitrophes. Reste à la capter. Ce qui est fait, à raison de 1500 m3 par jour, avec le forage situé au pied du château d’eau. D’une contenance de 3000 m3, ce dernier alimente les 11 km du réseau auquel sont reliés es abonnés. relevons au passage que le réseau, encore récent, présente un excellent rendement, avec plus de 92% de l’eau captée effectivement distribuée aux abonnés ; le Siziaf tient beaucoup à ce que ce rendement ne baisse pas avec les années et multiplie dans ce sens les équipements permettant de détecter les fuites. Bien entendu, l’eau injectée dans le circuit est régulièrement contrôlée. L’Agence Régionale de Santé a ainsi procédé l’an dernier à pas moins de 477 tests. Tous se sont révélés conformes aux normes de potabilité. En complément de ces contrôles, Veolia Eau assure une surveillance permanente de la qualité de l’eau (162 tests en 2010) qui, eux aussi, attestent que l’eau distribuée est bien conforme aux normes de potabilité. Quant à l’eau de la nappe phréatique elle-même, elle est elle aussi régulièrement analysée.

Que devient-elle ?

Après son utilisation par les usagers, l’eau est collectée dans le réseau d’eaux usées qui aboutit à la station d’épuration du Siziaf, d’une capacité de 27000 Equivalent Habitants, située au nord du Parc, non loin du canal. Là, les rejets subissent différents traitements avant que l’eau nettoyée soit finalement rejetée dans le canal.

shema

  • Agrandir le texte
  • Réduire le texte
  • Imprimer le texte
  • Envoyer à un ami
  • Ajouter sur Facebook

ENVOYER CET ARTICLE :




pied de page